Offrir une peinture

55,00 € l'unité Demain J'arrête

diaporama je crois que j't'aime encore sur la chaine youtube

Votre panier

Le panier est vide

Download musique Bruno

Blog peinture

2010, l'an 01 ?

10-05-2010
Ces derniers temps certains de mes amis avançant gentiment en âge dissertent allègrement sur la brièveté de la vie justifiant par là qu'on serait bien triste de ne pas en profiter tant que ça dure et faisant leur la citation de Pierre Desproges « Vivons heureux en attendant la mort ».
Ces sympathiques déclarations souvent exprimées lors de soirées bien arrosées font la part belle, à l’érotisme, au libertinage, à la fête, l’intempérance, la culture, la liberté, l’oisiveté, toutes choses épicuriennes surement trop longtemps retenues ou pas assez valorisées par les temps qui courent.
Toutes, l’expression de plaisirs essentiels qui ne semblent pas vouloir jouir de plus de  travail, de gagner plus d’argent qu’il n’en suffit (je me demande toujours à quoi sert de gagner des dizaines ou des centaines de milliers d’euros par mois – Picsou n’a jamais fait rêver les enfants, si ?), d’endosser des responsabilités plus grandes que nous n’en avons déjà….de courir après des chimères laborieuses ou après un sens de la vie toujours croissant matériellement.

Certes mes amis sont mes amis et je n’en tirerai aucune généralité mais.
A chacun sa crise, l’existentielle de mes copains étant plus compréhensible à mon modeste entendement que l’économique européenne et mondiale .

Ah, la crise économique mondiale commencée en 2008 (voir post précédents) qui dure aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain semble de plus en plus fantastique et cauchemardesque. Celle-ci jonglant avec des notions, des paradoxes, des fantasmes qui semblent incroyablement dangereux pour l’individu, l’humain et la planète.
Des milliards de milliards de dollars valsent de part et d’autre sans qu’on en comprenne la provenance, l’existence, l’utilité, la destination. Tout juste sait on que ce n’est pas pour que les hommes vivent mieux comme on l’a vu par le passé mais pour qu’un système économique au bénéfice de quelques-uns dure. Un millénaire ?

Y a-t-il vraiment des hommes derrière ces chiffres ? Des hommes qui mangent, boivent, fument, baisent, glandent, travaillent, chient, vivent et meurent comme tout un chacun.
J’ai de plus en plus l’impression de vivre dans certains des bouquins de SF comme « Tous à Zanzibar ou Le Troupeau aveugle  de John Brunner » que je lisais quand j’étais adolescent. Je ressens un frisson teinté d’effroi quand je vois qu’il est difficile aujourd’hui de tourner la page comme je le faisais alors.

Tous à Zanzibarle troupeau aveuglel an 01 gebe

Bon, pour finir sur une note positive, je pense que le Politique l’emportera sur l’Economique quand fatigué de cette folie, les hommes mettront à bas les bourses, reprendront la gestion collective des banques et des grands groupes industriels, s’arrêteront de bosser comme des cons, réfléchiront et que ce ne sera pas triste. (Gébé : l’an 01)

Meredith Dittmar

02-04-2010
Je viens de découvrir ou plus exactement redécouvrir car j'étais un peu passé à côté il y a quelques temps, toute la richesse du travail de Meredith Dittmar.
Cette artiste américaine travaille à partir d’images, de diagrammes, formules mathématiques et toutes sortes de mots qu'elle collecte pour imaginer ses compositions à base d'argile polymère et fils de fer. Son inspiration est vraiment originale. Sa sculpture est éminemment graphique ou son graphisme est éminemment en relief :).  Je ne sais pas.
Le résultat est impressionnant de richesse dans l’expression, de délicatesse dans les détails, de douceur dans l'usage des couleurs.
Un travail que j'aimerais vraiment croiser dans une expos ici ou ailleurs.

Son portfolio en ligne est à cette adresse : http://www.corporatepig.com/artportfolio/

et pour ceusses que la langue anglaise ne rebute pas je vous donne un lien vers une interview intéressante de l'artiste :meredith Dittmar

meredith dittmar

meredith dittmar

meredith dittmar

Giboulées de mars

05-03-2010

Bon voici quelques nouvelles fraiches.
Depuis le début de cette année je n'ai pas mis grand chose de nouveau sur le site et d'aucun pourrait penser que je me la coule douce en attendant des jours meilleurs. Ou encore, que mon inspiration s’étant tarie,  je me suis mis au macramé ou à la boule lyonnaise. Et bien non, même pas.
Je suis actuellement en train d’illustrer le livre pour enfant  qu’a écrit Y. Gilardino « Comme un cheval au galop » et cela me prend agréablement tout le temps que je consacre d’ordinaire à la peinture.
J’espère que ce travail apportera toute la satisfaction qu’on peut attendre de ce genre d’entreprise et de collaboration….et plus loin, j’imagine que cela donnera envie à d’autres de me proposer d’illustrer leur production.   
En attendant je vous livre une illustration tirée de ce futur bouquin.

comme un cheva au galop

Carnets pornographiques

08-02-2010
Voici un site dont le titre un brin évocateur m'a beaucoup plu !
Carnets pornographiques est un recueil de dessins, peintures, BD  érotiques.
C'est frais, amusant, cochon bien sûr et souvent très beau !
Je ne saurais trop vous encourager à aller y jeter un oeil, j'espère que vous aimerez.
Moi, beaucoup.

Voici un dessin de Vincent Leveque qu'on peut retrouver sur le site des Carnets pornographiques

vincent leveque Carnets pornographiques

Carlos Acostaneyra

09-10-2009
Voici un artiste dont le travail me touche beaucoup. Peut être à cause des thèmes abordés, des couleurs chatoyantes utilisées, du graphisme dont je me sens proche, d'un ensemble de choses qui font qu'on aime une oeuvre. Je ne pouvais pas ne pas le mettre en relief ici car ça vaut vraiment le détour. Visitez son site ici : http://acostaneyra.com/html/oils.html

Carlos Acostaneyra

escena con muchacha mariposa

escena con muchacha mariposa