Offrir une peinture

70,00 € l'unité Pause café

diaporama je crois que j't'aime encore sur la chaine youtube

Votre panier

Le panier est vide

Download musique Bruno

Blog peinture

Art Detroit

rue de detroit avec maisons en ruineDetroit - USA, une ville en faillite avec une dette évaluée à plus de 15 milliards de dollars.
Crise économique, mauvaise gestion depuis des décennies, malversation du précedent maire ont eu raison de celle-ci et de ses 5 millions d'habitants.
Incroyables les photos et les récits qu'on peut voir et attendre depuis cet été sur Detroit. Un naufrage urbain en direct.

En attendant, des créanciers évoquent l'idée de vendre quelques unes des oeuvres du Musée d’art de Détroit (Detroit  institue of Art fondé en 1885), un des plus grands des Etats Unis, ce qui permettrait, selon eux, de payer les retraites des fonctionnaires qui ne sont plus financées et allégerait la dette globale de la municipalité.
Toute l’élite économique et financière de la région envisage ce trésor artistique comme des actifs bons à être saisis et liquidés. Tout ça  j'imagine, dans le seul intérêt des habitants de Detroit. Après tout ,un tableau ça sert pas à grand chose dans un musée alors que ça peut rapporter gros sur le marché de l'art. 
Des estimations sont parait-il en cours sur une selection d'oeuvres célébres parmi les 60000 qu'abrite le musée.

The Wedding Dance by Pieter Bruegel the Elder
Faut dire qu'il y a du beau monde dans les galeries du Detroit Institute of Art : Van gogh, Pieter Bruegel l'Ancien , Matisse, Diego Rivera, William Bouguereau et plein d'autres.
ça doit en faire baver plus d'un l'idée de faire main basse sur les richesses du sanctuaire que représente un musée d'art. Et puis si ça passe, ça crééra un précédent juteux.

Bon, 7self portrait of Vincent van Gogh au Detroit Institute of Art8% des habitants de détroits souhaitent préserver intact leur musée. Bravo.
Malheureusement, il semblerait  que cette grande majorité de la population n'ait pas voix au chapitre dans les débats en cours sur comment sauver ce qui peut l'être.
Que va t il se passer à Detroit ? Les œuvres du musée vont elles partir dans la nature au bénéfice de quelques spéculateurs du marché de l'art ? Que va t il advenir des autres villes qui vont se déclarer en faillite dans la foulée ? Il parait qu'il y en a d'autres plus petites.

Miku Hatsune et rock Machine

16/11/2013
Etonnante cette idée de chanteuse virtuelle  qui donne des concerts à travers le monde et qui semble rencontrer toujours plus de succès. Je veux parler de Miku Hatsune qui était "sur scène" à Paris au Chatelet la semaine dernière.

couverture du livre rock machine de norman spinrad

Cette chanteuse faite de pixels et d'un  programme de synthèse vocal pose quand même pas mal de questions sur la musique aujourd'hui, la place du musicien à côté de cette machinerie, le spectacle qui ressemble plus à une vidéo sur grand écran qu'à un concert.  Bizarre.
Et ce n'est qu'un début !

A quand un concert de John Lennon et Jimi Hendrix dirigé par Beethoven en image et son de synthèse ?

Ca me rappelle le livre Rock & Roll de Norman Spinrad publié en 1989, Rock Machine qui imaginait déjà une star synthétique et virtuelle  créée de toute pièce. La science fiction semble toujours avoir un temps d'avance. J'avais adoré. Tout ça me donne envie de le relire pour connaître la suite des aventures de Miku Hatsune.

Tryptique Haiyan - thyphon Bacon

14/11/2013
Putain de typhon  Haiyan qui a tout détruit sur son passage. Des vents à la vitesse d’un avion qui décolle. Des milliers de morts, de vies saccagées. J’imagine même pas l’ampleur de la catastrophe. Les images laissent pantois, effaré, sans voix. Un peu comme le tsunami en 2004, un peu comme en haiti en 2010
Et après comme d’hab pour ceux qui survivront il faudra aller de l’avant, exister, reconstruire. Quel coût humain !
Et d’un point de vue financier  ça va aussi coûter la peau des fesses aux Philippines et aux contributeurs de tous horizons qui  participeront à la reconstruction.
Je lis ici que l’ONU lance un plan d’action concentré sur la nourriture, la santé, l'assainissement, les abris, le retrait des débris et la protection des plus vulnérables à hauteur de 301 millions de dollars. Bien...

tryptique-francis-bacon-142-millions-de-dollars
A peine le double du prix adjugé pour une œuvre de Francis bacon datant de 1969 à New York ce mardi. 142,2 millions de dollars. Wow. ça veut dire quoi tant d’argent pour un objet, fut-il d’essence artistique ?
balloon-dog-jeff-koonsQu’on a les moyens d’aider les sinistrés d’Haiyan !
je découvre dans la presse ce jour, les prix excessifs atteints par d’autres œuvres vendues aux enchères récemment :  pour rigoler, j’aime beaucoup le Balloon Dog (Orange), du sculpteur Jeff Koon, vendu 58 millions de dollars. ou encore, le Cri d'Edvard Munch qui s’est bradé à seulement 119 million de dollars l’an dernier.
Bon,  heureusement les philippins n’ont plus accès à l’information, n’étant pas sûr qu’ils soient sensible au marché de l’art et à ses valeurs ces derniers temps, c’est tant mieux.

Commémorations du centenaire de la "Grande Guerre" de 14-18

07/11/2013
Commémorations du centenaire de la "Grande Guerre" de 14-18 ? hum.
Penser à relire les bd  "Putain de guerre !" et "C’était la guerre des tranchées." de Tardi chez Casterman pour bien commencer.
En attendant la commération de 39/45 (m'en fous je serai plus là)  puis une troisième, quatrième Der des Der.
Promis la guerre, c'est pas bien.
Putain de Guerre de Jacques TardiC’était la guerre des tranchées de Jacques Tardi

Tableaux volés par les nazis et un marchand d'art

La raison d’être d’une œuvre d’art; un tableau, une sculpture, une musique, etc. une fois évacuées les motivations de l’artiste est selon moi,  d’être vue, entendue,  touchée, d’exciter les sens  pour lesquels elle a été créée, de faire des papouilles dans la tête, d’entrer en résonnance avec le spectateur.  J’imagine que tous les artistes ou la grande majorité souhaitent,  être visibles, écoutés, compris ou méprisés, aimés ou détestés …. J’imagine que l’artiste souhaite plus que tout exister.
Cette histoire d’œuvres d’art volées sous le régime nazi qui refait surface est passionnante et incroyable.

Passionnante d’abord parce que j’espère qu’on pourra découvrir ces œuvres prochainement. Et pas seulement celles des artistes les plus connus comme Chagall, Picasso, Matisse, Klee, Beckmann. J’espère qu’elles ne vont pas retourner dans d’autres coffres et seulement alimenter la spéculation sur le marché de l’art. Ce serait un autre vol. J’espère qu’elles seront exposées d’une façon ou d’une autre par les ayant droits et accessibles à tous. J’espère ce moment où on pourra les partager enfin.

Incroyable enfin que le travail de tant d’artistes ait  été nié pendant toutes ces décennies en le détournant de sa raison d’exister. Comment cela est-ce possible ? Surement l’enquête le dira sur le plan technique et pratique mais comment expliquer qu’une personne, Hildebrand Gurlitt, marchand d’art de son état ait pu tromper à ce point le travail de tous ces artistes….. par amour de l’art ? pas possible.
Je n’ai pas grande estime du marché de l’art institutionnalisé et cette  histoire n’arrange pas mon opinion.

Le jardin d'hiver de Manet volées par les nazis retrouvé par les troupes américaines Hildebrand-Gurlitt-1930 marchand d'art
Photo de gauche : Le jardin d'hiver de Manet - volées par les nazis - retrouvé par les troupes américaines en 1945, caché dans une mine de sel - photo Reuters
Photo de droite : le marchand d'art Hildebrand-Gurlitt en 1930